Les 10 pays où la persécution est la plus forte

Vers la Corée du Nord
Image by Gaël Chardon via Flickr

1 – Corée du Nord

La Corée du Nord est en tête de l’index mondial de la persécution pour la septième fois consécutive. La vie quotidienne pour les chrétiens dans ce pays reste extrêmement difficile. Ils sont recherchés par la police car il n’est pas permis en Corée du Nord d’être chrétien.
Le christianisme est considéré comme une menace. En 2008, la frontière entre la Chine et la Corée du Nord est restée pratiquement hermétique et le nombre de personnes condamnées aux travaux forcés ou à la prison a augmenté.

  1. Consulter notre page spéciale “Corée du Nord”

2 – Arabie Saoudite

La liberté religieuse n’existe pratiquement pas dans ce pays gouverné par la charia. Sous la stricte interprétation de la loi islamique faite par ce royaume, l’apostasie (la conversion vers une autre religion) est punissable de mort si l’accusé ne se rétracte pas. Pour les chrétiens d’origine musulmane, il existe aussi un grand risque de meurtre. En effet, si la famille ou l’environnement social découvre qu’un de leur proche s’est converti à la foi chrétienne, l’honneur sali devra être lavé par le sang. En 2008, nous avons eu connaissance d’au moins un meurtre d’honneur commis par la famille d’un chrétien d’origine musulmane.
Les cultes publics non-musulmans sont interdits en Arabie saoudite. Ceux qui s’engagent dans cette activité risquent l’arrêt, l’emprisonnement, les coups de fouet, la déportation et parfois la torture. Nos sources confirment que les arrestations de chrétiens dues à leur activité religieuse a augmenté en 2008.

3 – Iran

L’islam est la religion officielle et toutes les lois et tous règlements doivent être cohérents avec l’interprétation officielle de la loi de la charia. Bien que les chrétiens soient une minorité religieuse reconnue bénéficiant de la liberté de culte, ils sont l’objet d’emprisonnement, d’abus physique, de harcèlement et de discrimination à cause de leur foi. Les églises arméniennes et assyriennes sont autorisées à enseigner ceux de leur communauté, mais il leur est interdit de parler de leur foi à un musulman ou à un chrétien d’origine musulmane. Les célébrations chrétiennes sont surveillées par la police secrète. Ceux et celles qui sont actifs dans les assemblées ou le mouvement des églises de maison composé en grande partie de chrétiens d’origine musulmane, sont sous pression. Ils sont interrogés, arrêtés et mis en prison et battus.
Même quand ils restent discrets, les chrétiens d’origine musulmane vivent sous l’oppression de la société et la pression des autorités. Ils éprouvent des difficultés à trouver et garder un travail et sont facilement congédiés lorsque leur conversion est découverte.
L’année 2008 a été dramatique pour les chrétiens, une des pires depuis la Révolution islamique de 1979. Plus de 50 chrétiens ont été arrêtés en raison de leur foi en Jésus-Christ. Un couple est mort après avoir subi un interrogatoire musclé.
En septembre 2008, le Parlement iranien a demandé un durcissement de la loi sur l’apostasie (le fait de quitter l’islam pour embrasser une autre religion). Jusqu’à présent, toute personne condamnée pour apostasie risquait la peine de mort, l’emprisonnement ou les travaux forcés.
Si la nouvelle loi est validée par le Conseil des gardiens de la Révolution, les condamnés pour apostasie n’auront pas d’autre issue que la peine de mort.

4 – Afghanistan

La survie est une lutte quotidienne pour la plupart des habitants de ce pays, mais tous ceux qui agissent en dehors des normes sociales font face à la persécution. La constitution de cette République islamique déclare que l’islam est la «religion de l’Etat» et qu’ «aucune loi ne peut être contraire aux croyances et dispositions de la religion sacrée de l’islam».
Il n’y a pas d’église visible dans le pays et il est pratiquement impossible pour une assemblée chrétienne d’avoir une existence officielle.
Les chrétiens n’ont aucun droit et l’attitude des fonctionnaires envers les chrétiens est très négative. Souvent, ce sont les proches qui représentent la principale source de persécution pour les chrétiens d’origine musulmane. Ces derniers font face au rejet et à la persécution de leur famille quand celle-ci découvre leur conversion. Des chrétiens ont été expulsés de leur maison après avoir témoigné de leur foi à leur entourage. Les insultes, les intimidations quotidiennes, la perte de l’emploi, l’emprisonnement, et quelquefois même la mort sont la dure réalité pour ceux qui choisissent de devenir chrétiens.
En 2008, la pression du mouvement taliban a augmenté et la situation dans le pays est tendue. Les ONG chrétiennes ont de plus en plus de mal à travailler à l’intérieur du pays. Leurs employés ne sont pas à l’abri des enlèvements.
En 2008, une humanitaire chrétienne a été tuée à Kabul, la capitale parce que, selon les talibans, elle répandait le christianisme, ce qui est interdit par la loi du pays.

5 – Somalie

Ce pays déchiré par la guerre n’a ni constitution ni aucune disposition légale pour la protection de la liberté religieuse. L’islam est la religion officielle, et la pression sociale est forte pour que tous respectent la tradition islamique, spécialement dans certaines zones rurales du pays.
Une infime minorité de Somaliens sont chrétiens, pratiquant leur foi en secret et vivant dans des conditions extrêmement dangereuses.
En 2008, les combats entre les milices islamiques somaliennes et les forces éthiopiennes ont conduit à une augmentation de l’hostilité envers les chrétiens dans plusieurs régions.
Au moins dix chrétiens ont été tués pour leur foi en 2008 et plusieurs autres ont été enlevés et violés. Quatre enseignants chrétiens, dont deux d’origine musulmane, ont été assassinés par des militants islamiques dans le centre de la Somalie.

6 – Maldives

Dans l’archipel des Maldives, l’islam est la religion officielle de l’Etat et tous les citoyens doivent être musulmans. La loi de la charia interdit la conversion de l’islam vers une autre religion. Celui qui s’y risque peut perdre sa citoyenneté. Prohiber la pratique de toute autre religion que l’islam est considéré comme un outil stimulant l’unité nationale et le maintien au pouvoir du gouvernement.
Il est donc impossible d’ouvrir une église. Les étrangers sont seuls autorisés à pratiquer leur foi, mais dans un cadre privé et à titre individuel. Il leur est interdit de se réunir à plusieurs pour célébrer un culte chrétien et d’inviter un habitant à se joindre à eux.
L’importation de bibles et de tout document sur la foi chrétienne est interdite. Dans le pays – un des pays le moins évangélisé de la terre – il y a seulement un petit nombre de chrétiens autochtones. Ils vivent leur foi dans le plus grand secret.
En 2008, une nouvelle constitution a été adoptée et la pays a choisi un nouveau président M. Nasheed, mais il n’y a pas eu d’amélioration pour les chrétiens.

7 – Yémen

La Constitution yéménite garantit la liberté de religion, mais elle déclare aussi que l’islam est religion d’Etat et que la charia est la source de toute législation. Le gouvernement yéménite permet aux expatriés une certaine liberté pour vivre leur foi, mais les citoyens yéménites ne sont pas autorisés à se convertir au christianisme (ou à d’autres religions).
Les chrétiens d’origine musulmane peuvent être condamnés à la peine de mort si leur nouvelle foi est découverte. Le prosélytisme envers les musulmans est interdit. Ceux qui ont quitté l’islam rencontrent l’opposition des autorités et des groupes extrémistes. Les apostats sont menacés de mort s’ils ne reviennent pas à l’islam. En 2008, plusieurs convertis ont été arrêtés, malmenés physiquement et menacés pour leur foi.

8 – Laos

Les autorités laotiennes autorisent le christianisme, mais entendent empêcher sa croissance. Les chrétiens vivent sous une surveillance stricte et sont arrêtés de manière sporadique, sont soumis à une pression physique et émotionnelle extrême (torture) pour qu’ils renoncent à leur foi. Le régime limite le nombre d’églises officielles, et en ferme régulièrement d’autres, en particulier dans les campagnes. La pression sociale exercée contre ceux qui deviennent chrétiens et renoncent au culte des mauvais esprits est un défi pour l’Eglise du Laos. La perception qu’a le gouvernement du christianisme en est un autre. Les chrétiens sont considérés comme des agents à la solde des Etats-Unis qui auraient pour mission d’amener la démocratie au Laos. Les chrétiens sont alors accusés de ne pas être de bons citoyens.
Mais l’Eglise semble croître en dépit de la persécution, notamment au travers de groupes de maisons (on estime qu’il existe environ 200 000 chrétiens, qui appartiennent principalement à des minorités ethniques).
En février 2008, 58 chrétiens ont été arrêtés dans deux villages de la province de Bokeo. En mars, huit pasteurs ont été arrêtés à la frontière alors qu’ils étaient en route pour une session de formation biblique en Thaïlande. En juillet, il y a eu des raids à large échelle dans les villages de Boukham et Katin dans lesquels au moins 80 chrétiens ont été arrêtés. La plupart ont été relâchés depuis, mais certains sont toujours en prison.

9 – Erythrée

L’Erythrée a fait son entrée dans les 10 premiers pays de liste. Le gouvernement érythréen restreint sévèrement la liberté de religion pour toutes les croyances qu’il considère comme illégale. Depuis mai 2004, les seules religions reconnues et autorisées par l’Etat sont les orthodoxes érythréens, les catholiques romains, les évangéliques luthériens et l’islam. Tous ceux pris en train de rendre culte en dehors des quatre institutions religieuses reconnues, même dans des maisons privées, ont été l’objet d’arrestation, de torture et de pression sévères visant à les faire renier leur foi.
La situation déjà lamentable des chrétiens a encore empiré en 2008. Pendant des années, il était rapporté que plus de 2 000 chrétiens ont été détenus dans des conditions sévères. Cependant, des responsables chrétiens en Erythrée ont rapporté en 2008 que plus de 3000 chrétiens sont incarcérés pour leur foi. Une campagne massive d’arrestation dans tout le pays a été initiée à la fin du mois d’octobre. Des centaines de chrétiens évangéliques, incluant femmes et enfants ont été arrêtées. Si plusieurs ont été libérés sous caution dans le courant de l’année passée d’autres, dont des pasteurs et des prêtres des églises protestantes et orthodoxes, restent emprisonnés dans des postes de police, des camps militaires, des containers métalliques et des prisons à travers tout l’Erythrée. Le gouvernement a inauguré en 2008 un nouveau camp de confinement militaire réservé aux prisonniers «religieux», le centre Mitire, situé au nord-est du pays. Plus de 100 chrétiens y auraient déjà été transférés. Aucun des prisonniers «religieux»n’a été inculpé officiellement ou n’a eu accès à un procès officiel. La police bat et maltraite les chrétiens détenus. En 2008, trois chrétiens sont morts en prison des suites de ces mauvais traitements.

10 – Ouzbékistan

La constitution offre la liberté de religion, mais dans la pratique, le gouvernement et les lois restreignent ces droits. Les activités, comme le fait de parler de sa foi, l’importation de littérature religieuse et l’offre privée d’instruction religieuse sont interdits ou limités par la loi.
Les chrétiens font non seulement face à la persécution de la part du gouvernement, mais aussi de membres de leur famille musulmane. En 2008, aucun nouvel enregistrement d’église n’a été accordé, la plupart ont dû se réunir secrètement. Les campagnes médiatiques contre les chrétiens ont été plus fréquentes et violentes. Par exemple, en mai, un programme de télévision nommé «dans les griffes de l’ignorance» a été diffusé plusieurs fois. Les chrétiens y étaient présentés de manière extrêmement négative. En 2008, des chrétiens ont été gardés en détention provisoire et ont reçu une amende. On a aussi signalé des coupures d’eau potable et/ou électriques pour forcer les chrétiens à partir de leur village ou les faire renoncer à leur foi. Des familles chrétiennes ont été menacées, ce qui les a amenées à partir de chez eux.

source: http://www.portesouvertes.fr/informer/ip_top10.php

Reblog this post [with Zemanta]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s